L’amour, toujours l’amour…

Comme beaucoup d’entre nous, j’occupe mon temps de confiné moyen comme je peux ! Je passe de la lecture à la musique de Jazz ou à la création de vidéos…

Dans cette jolie chanson, récupérée par Intermarché pour illustrer sa campagne de Pub, Mouloudji tente d’expliquer comment il ressent le sentiment amoureux en employant des métaphores ayant trait, tantôt à la nature, tantôt à des souvenirs personnels ou aux choses de la vie, tantôt aux saisons.

Wikipédia, qui sait tout sur tout, indique que cette chanson a fait un tabac à sa sortie en 1963.

Mouloudji a rendu son timbre de voix éternel, et c’est amplement mérité.

En ces temps troublés, je vous souhaite, à toutes et tous, bon courage !

Gérard

Que serions-nous, sans les autres ?

commérages

Depuis toujours, l’être humain s’adonne et se passionne pour les ragots. Surtout les dames. Mais bon, les messieurs ne donnent pas non plus leur part au chien…

Ainsi, les histoires bien ficelées, celles qui portent atteinte à la réputation d’une personne, sont jugées les plus efficaces, les plus écoutées, mais aussi les plus colportées.

En effet, pour être bon, un ragot se doit d’être épicé et croustillant, bien sûr, mais doit surtout être destructeur, et doit radicalement changer la perception que nous avons d’un individu.

Un bien triste constat, que l’on peut, pourtant, vérifier dans la vie de tous les jours, et notamment au boulot…


Citation :

« Ce que les autres pensent de toi ne te regarde pas, c’est leur problème, pas le tien ! » (?)

 

#commérages
#ragots
#médisance

Bonne Année 2020 !

bonne année 2020Logiquement 2020 devrait-être, sans difficulté, meilleure que 2019 ! Mais bon, la tonalité des vœux présidentiels pour 2020 nous invite à faire preuve de plus de prudence…

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite une Année pleine de petits bonheurs, de belles surprises, ainsi qu’une bonne santé.

Meilleurs vœux à toutes et tous !

Gérard.

L’Histoire de France

histoire de France Dimitri Casali.jpgde l’ombre à la lumière

« Notre culture et notre héritage doivent redevenir une source de fierté », nous dit l’auteur.

Voilà un livre utile pour tous ceux qui ne souhaitent pas rejoindre le troupeau sans culture que l’Union Européenne souhaite voir s’agrandir. Notre histoire, les événements majeurs, nos hommes célèbres, nos valeurs, sont régulièrement gommés des livres scolaires.

Pour redonner du sens à nos vies et ne pas disparaître sous l’influence d’autres cultures, il devient urgent de refuser et corriger cette attitude guidée par la lâcheté. C’est complexe, empreint de vérité, on y apprend des tas de choses qu’on n’imaginait même pas, et c’est terriblement bien imagé !

J’adore, et recommande vivement ce livre à ceux qui ressentent le besoin de connaître vraiment l’Histoire de la France.

Gérard

Présentation du livre par son auteur

Chaque jour, les grandes figures et événements qui ont façonné notre pays au fil des siècles s’effacent un peu plus de nos mémoires. Clovis, Charles Martel, saint Louis, Du Guesclin, Jeanne d Arc, François Ier, Henri IV, Richelieu, Louis XIII, Napoléon Ier, Napoléon III et plus récemment le général de Gaulle, tous les héros de notre nation disparaissent progressivement des programmes des collèges et des lycées pour laisser place à l’enseignement d autres civilisations.

Grâce à un récit détaillé palpitant fourmillant d’anecdotes morales ou immorales, des grands rois chrétiens bâtisseurs de cathédrales, aux guerres civiles et massacres qui ont ensanglantés notre pays, mis en valeur par une splendide iconographie, découvrez les ombres et les lumières d’une histoire que le monde entier nous envie.

Des leçons perdues expliquent les raisons du grand escamotage que connait notre histoire depuis 30 ans, pointent les idées reçues, les préjugés moralisateurs et culpabilisateurs, dans le but de mieux faire comprendre notre histoire, de l’aimer sans en avoir honte et de préparer la France de demain.

Oui, notre culture et notre héritage doivent redevenir une source de fierté. Pourquoi renier les plus belles pages de notre histoire alors que les pays du monde entier encensent la leur… et admirent la nôtre ? Si vous voulez marcher vers l’avenir retournez toujours à vos racines…

«Je fais un rêve» de cours d’histoire équilibré où en parallèle des exactions dans les colonies, on parlerait de l’oeuvre sanitaire de la France avec Alexandre Yersin et André Calmette, découvreurs des vaccins contre la peste.

«Je fais un rêve» où l’on aborderait la guerre d’Algérie autrement qu’en présentant les méchants colons et les gentils FLN.

«Je fais un rêve » pour que l’on explique correctement les paroles de la Marseillaise à nos enfants avec leur vraie signification et que l’on cesse de débiter le flot d’âneries que l’on entend dans les médias.

« Je fais un rêve» où l’on étudierait l’esclavage en le replaçant dans son contexte historique de l époque…

Dimitri Casali

En vente à
La Procure

« Le temps de l’Avent »

Avent couronne bougies« Avent » vient du latin « adventus » qui signifie avènement.

L’Avent est, pour les croyants, le temps d’attente de la naissance de Jésus, d’où le temps de préparation à Noël.

Le temps de l’Avent commence le quatrième dimanche avant le 25 décembre. Cette année le début de l’Avent commence le dimanche 1 décembre 2019.

La préparation de Noël se fait en famille, et le mois de décembre est une période pleine d’entrain. On a présent à l’esprit les préparatifs de Noël, nos rues sont illuminées, et il est de tradition d’aller ensemble au marché de Noël, pour y faire des achats pour les fêtes et pour les cadeaux. Cette préparation anime les soirées dans les familles, qu’elles soient chrétiennes ou non.

Au plan purement pratique, on installe la crèche chez soi, et on achète de nouveaux santons pour la rendre toujours plus belle, toujours plus vivante. On place, près de la crèche, un sapin que l’on décore. Traditionnellement, on met sur la porte d’entrée une couronne décorée pour souhaiter bon accueil aux visiteurs.

Pour les croyants pratiquants, le Temps de l’Avent est l’occasion d’un réveil spirituel et c’est une période que les chrétiens vivent dans l’espérance d’un nouveau départ. Les messes des dimanches invitent à ce réveil spirituel en disposant les fidèles à accueillir la venue du Christ dans leur vie. Il vaut mieux préparer Noël chrétiennement, en recevant le sacrement de réconciliation.

Préparer Noël avec les enfants pendant de temps de l’Avent, c’est aussi une façon de leur faire découvrir le sens chrétien de la fête, d’y ajouter une valeur éducative et de les amener à réfléchir. 

Pour finir, il est de tradition de donner aux enfants un calendrier de l’Avent qui leur permet de préparer Noël de façon souriante en les amenant à y penser chaque jour. Dans les familles les plus pieuses, parents et enfants prient ensemble devant la crèche installée dans l’appartement, ou en allant voir d’autres crèches dans des églises voisines.

Source, pour ce résumé, des origines du Temps de l’Avent : liturgie.catholique.fr