« Gunhild Carling »

Quelle énergie, et surtout quel talent ! 

Le Swing coule à flot dans les veines de cette Lady du Jazz…

Publicités

Hiver 2019

Tendance Hiver 2019 – Pied de poule. 

Le Pied de poule, qui a traversé les modes au fil des années, tantôt pop, tantôt rétro, revient en force cette saison.

Chic le jour 

mode femme pied de poule 1


Version décontractée le soir

mode femme - pied de poule - jean

 

Blazer Ralph Lauren

mode femme - blazer pied de poule.jpg

« L’Épiphanie »

galette des rois
L’Épiphanie, fête chrétienne, célèbre le Messie qui reçoit la visite et l’hommage des rois mages. Elle a lieu le 6 janvier.

Jadis, l’usage voulait que l’on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée « part du Bon Dieu », « part de la Vierge » ou « part du pauvre », était destinée au premier pauvre qui se présenterait à la maison. 

Aujourd’hui, c’est un moment convivial, souvent amusant si l’on respecte toutes les traditions, un moment idéal pour partager un moment en famille ou entre amis, dans la bonne humeur !

Selon la tradition « trouver la fève », annonce une bonne découverte, une heureuse rencontre, trouver le nœud d’une affaire, ou la réponse à une question délicate. La Galette des Rois à la frangipane, est aussi appelée « Galette parisienne »

Pour fêter l’Epiphanie, pourquoi ne pas réaliser vous-même un gâteau des rois ?

Galette au Nord, Brioche au Sud !

Au Nord ou au Sud de la France, les gourmands ne sont pas tous amateurs du même gâteau des rois. Au Nord, c’est la galette à la frangipane qui est favorite, quand le Sud préfère la brioche des rois.

Que vous soyez amateur de l’une ou l’autre de ces pâtisseries, il vous est tout à fait possible de les confectionner vous même. Malgré leur apparente simplicité, ces deux spécialités de l’Epiphanie ne sont pas si simples à réaliser et nécessite une certaine expérience en pâtisserie.

N’oubliez pas d’ajouter la fève, c’est-à-dire le légume sec, ainsi que le sujet traditionnel en porcelaine.

Recette de la galette à la frangipane 

Les ingrédients :

2 pâtes feuilletées (les puristes ou pâtissiers les plus doués pourront réaliser leurs propres pâtes feuilletées). Mais bon…

  • 1 jaune d’oeuf

Crème pâtissière :

  • 40 g de farine
  • 40 cl de lait
  • 80 g de sucre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 2 cuillères à café de rhum
  • 1 cuillère à café de vanille liquide

Crème d’amande :

  • 100 g de poudre d’amandes
  • 60 g de sucre
  • 80 g de beurre mou
  • 1 fève !

La chronologie :

  • Préchauffez le four à 210°CPréparez la crème pâtissière :
  • Dans un saladier, blanchissez les œufs et le sucre puis ajoutez la farine.
  • Faîtes chauffer le lait avec la vanille et le rhum, lorsqu’il est tiède, ajoutez le mélange et remuez à feu doux jusqu’à épaississement.
  • La consistance est parfaite lorsque le mélange nappe la cuillère.
  • Filmez et laissez refroidir.

          Préparez la crème d’amande :

  • Mélangez le beurre mou, la poudre d’amande et le sucre jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène.
  • Étalez la première pâte feuilletée sur du papier sulfurisé sur une plaque allant au four et piquez la avec une fourchette.
  • Lorsque la crème pâtissière a bien refroidi, la mélanger avec la crème d’amande, étalez ce mélange sur la pâte feuilletée, sans oublier la fève, puis recouvrez avec la deuxième pâte feuilletée.
  • Veillez à bien sceller les bords (en les humidifiant un peu) pour que la frangipane ne s’échappe pas en cours de cuisson.
  • Décorez avec un couteau en traçant une rosace et dorez au jaune d’œuf.
  • Faites un petit trou au centre pour laisser s’échapper l’air.
  • Enfournez pour environ 30 à 40 ‘.

Il ne reste plus qu’à patienter un peu pour qu’elle refroidisse avant de déguster !

Sources : chretiensaujourdhui.com

« Sissel chante Noël… »

« Soprano », la voix la plus aiguë de toutes les voix, celle qui se situe au-dessus de toutes les autres.

Chanteuse norvégienne, soprano, à l’aube de la cinquantaine, artiste «tout-terrain», « Sissel » pratique tous les styles de musique, allant du Classique au Rap en passant par la Country ou la musique religieuse. Elle n’hésite d’ailleurs pas, avec bonheur, parfois, à les mélanger…

Joyeux Noël à toutes et tous !

« Recréer un tissu chrétien… »

chrétien Comment êtreQuatrième de couverture

Préface inédite de l’auteur et introduction d’Yrieix Denis

Voici un essai décisif, peu consensuel, fruit d’une intuition tenace : les chrétiens vont devoir prendre de fermes résolutions, intérieures et pratiques, pour résister aux fléaux de la modernité.

En effet, comment vivre sa foi dans un monde sécularisé devenu de plus en plus hostile à l’Évangile ? Ceux qui minimisent le phénomène participent à son accélération, affirme l’auteur avec lucidité, sans regrets ni résignation. Depuis son poste d’observation, ce père de famille, chrétien fervent et journaliste renommé (The American Conservative), scrute et enquête : quelles sont les racines de la fragmentation de nos sociétés occidentales ? En quoi la sexualité et la technologie déstabilisent l’Église ? Pourquoi les sacrifices, la liturgie et la prière constituent les clés d’un réveil ?

Rod Dreher perçoit l’urgence, non pas d’une nouvelle croisade, mais de la conversion des âmes, pour le bien de tous ; avec Jacques Maritain il invite à être «l’armée des étoiles jetée dans le ciel».

Rien que mon avis… 

Ce livre est une respiration qui redonne force et espérance, et rappelle aux chrétiens que nous sommes, que nous n’appartenons pas à un club de détente, mais aussi comment mettre notre vie en accord avec notre foi !

L’auteur, fervent chrétien, cherche ici à faire prendre conscience aux Chrétiens (catholiques, protestants ou orthodoxes) des dangers en occident qui risquent de faire de nous des minorités.

Nous ressaisir, pour devenir ce que le pape Benoit XVI appelle une minorité créative. L’auteur convie les chrétiens à privilégier l’action au niveau local, plutôt que de se dépenser dans des luttes politiques perdues d’avance et dont l’issue serait plus qu’hasardeuse. Il nous encourage aussi à renforcer les communautés autour de la foi, des institutions, des écoles, des bibliothèques, des patronages, des associations, pour recréer peu à peu un tissu chrétien, pour rayonner et diffuser notre foi, sans jamais tomber dans le communautarisme.

Un livre indispensable dans la bibliothèque d’un chrétien (ou non, du reste). 

La Procure